Aloe Vera

J’ai découvert cette plante lors de notre séjour de 2ans sur l’île de la Réunion.
Un plant nous a même été offert en guise de cadeau de bienvenue par un ami d’enfance de mon mari.
J’étais ravie car je trouve cette plante magnifique.

« Parfaite pour ma déco ! » Sauf que cet ami me précise son usage dans le quotidien.
Tout d’abord pour ces effets bien connus sur la peau mais pas que. En se saisissant d’une branche, il me fait découvrir la gelée, le latex, son danger et m’apprend que cette chair se consomme et est très bonne au niveau digestif… C’est à ce moment-là, que j’ai souri en me disant : « si j’ai mal au ventre je prendrai un SpasfonR … Au moins là je sais de quoi je parle ! » (vieux réflexe d’infirmière)


Voilà pourquoi, je souhaite partager mon expérience extraordinaire, sans hasard, avec cette plante qui a changé notre quotidien à mon mari ensuite à moi… puis à nous 😉
Ma curiosité sur cette île intense m’a amenée à découvrir les bienfaits des plantes notamment en synergie. De manière générale, les plantes constituent un des outils essentiels dans la régulation du terrain en naturopathie. L’histoire venait donc de commencer…

Confirmant son utilisation depuis des millénaires, l’Aloé Vera fait partie du quotidien de l’homme grâce à sa chair interne très riche en nutriments et est utilisée tant en phytothérapie qu’en en cosmétologie.
La phytothérapie consiste à utiliser les plantes dans un but thérapeutique. A ce titre, de nombreuses études cliniques ont démontré l’efficacité de ses propriétés thérapeutiques tant dans le traitement de certaines affections dermiques, de troubles gastro-intestinaux ou bien encore afin de lutter contre le vieillissement cellulaire.

Remontons le temps

L’Aloe Vera, merveille de la vie, a commencé son voyage à travers le monde il y a plusieurs milliers d’années. La qualité parle d’elle-même. Grâce à ses effets bénéfiques sur l’être humain, elle a été et reste sa meilleure publicité.

Si les uns appréciaient cette plante unique pour les soins corporels ou esthétiques, d’autres la privilégiaient dans un domaine plus spécifique.
Hippocrate était lui aussi très enthousiaste à l’égard de cette plante. Nous savons qu’Hildegarde de Bingen préconisait également son utilisation. Alexandre le Grand en emportait systématiquement lors de ses campagnes militaires pour soigner les blessures de ses soldats. Christophe Colomb a fait preuve d’une démarche similaire en transportant des pots d’Aloe Vera
lors de ses voyages appelés, médecin en pot.

De nos jours encore, l’Aloe Vera est un élément de la MCT
(Médecine Chinoise Traditionnelle), la culture asiatique en fait
un usage quotidien. Son utilisation est imagée dans les médecines traditionnelles faisant le lien avec les termes de force de vie,
de QI voire même en médecine ayurvédique comme
une denrée alimentaire rare, universelle et nourrissante pour tous.

Tout un symbole

Elle fait partie de la famille des liliacées (oignon, asperge, lys,…), est très peu exigeante et pousse principalement
dans les pays chauds, arides. Paradoxalement, malgré l’environnement fondamentalement hostile
de sa zone climatique, l’Aloe Vera est devenue le symbole de l’humidité, de l’abondance et d’une végétation luxuriante. La plante n’est ni cultivée avec des engrais, ni traitée par des pesticides, parce qu’elle n’a tout simplement pas d’ennemis naturels. En l’espace de trois à quatre ans, gorgés de soleil, des centaines de micronutriments utiles
se forment dans le gel de cette plante. 500 espèces d’Aloe sont déjà dénombrées. Si je parle ici d’Aloe Vera
et de tous ses aspects bénéfiques, je parlerai uniquement de l’Aloe Vera Barbadensis Miller.

Dans mon approche naturopathique, globale, j’intègre l’Aloe Vera comme un engrais nourrissant et hydratant le sol, mon terreau. Cette plante travaille sur les fondations de l’intérieur vers l’extérieur. Son effet fortifiant ne se manifeste qu’après un certain temps : à l’extérieur d’abord, puis à l’intérieur, une fois absorbée par notre corps.


Au cours des dernières décennies, le gel d’Aloe Vera a été soigneusement examiné, analysé et décomposé. Il a la capacité exclusive de nous fournir une multitude d’éléments de base. En effet, il contient toutes les vitamines, tous les sels minéraux, tous les acides aminés ainsi que tous les enzymes vitaux pour l’organisme : 270 substances actives sont recensées officiellement dans cette chair.
Cette plante soutient de manière naturelle notre « immunité » originelle _du latin immunis : insensible, inaltérable, exempt de _c’est-à-dire l’intégralité unique.
Outre le fait que tous les éléments vitaux de base sont contenus dans le gel d’Aloe Vera, je souhaiterais m’attarder sur deux facteurs principaux :

Proteoglycanes et Acemannan

Les sucres multiples à noyaux protéiques sont particulièrement importants pour notre système immunitaire et sont considérés par les scientifiques comme l’un des composants les plus intéressants de l’Aloe Vera. L’acemannan stimule la respiration cellulaire, favorise la flore intestinale et soutient de manière ciblée certaines cellules de notre système immunitaire.

Les Bioflavonoïdes

Leurs propriétés anti-oxydantes et anti-inflammatoires en font de véritables armes secrètes dans la lutte contre les radicaux libres et sont essentiels pour une protection efficace de nos cellules et de leurs composants.
Pour info : Ces substances importantes sont inexistantes dans les micronutriments synthétiques.

Une plante vivante

En qualité de plante, elle a son propre esprit parfaitement reconnaissable à travers sa signature.
Ses composants n’agissent jamais individuellement.
Tous ces principes actifs n’atteignent leur plein potentiel uniquement si l’Aloe Vera est exposée à la lumière du soleil durant 360 jours par an minimum,
et ce, durant trois ou quatre ans.

Soleil + l’humidité pure obtenue grâce à l’eau font que j’adore cette incroyable combinaison de vitalité et de joie de vivre !

Nous observons un phénomène nouveau dans la société.
Après la course au « du plus haut, plus vite, plus loin » se répand
de plus en plus une aspiration à l’authentique, à la qualité,
à l’information et au libre choix. L’Aloe Vera sait
comment faire face à des conditions défavorables
et conserver un fond intérieur serein « même dans le feu de l’action ».

Le je confine => Je jardine fait que de plus en plus de personnes s’intéressent
à nouveau à la manière de cultiver leurs propres légumes.

La sagesse enseignée par Gandhi nous permet également de mesurer la valeur de ses composants, si toutefois la plante a été exposée suffisamment longtemps au soleil… Il aurait écrit dans une lettre, qu’il avait si bien survécu à son jeûne grâce à sa foi inébranlable en Dieu, à un mode de vie simple et à l’Aloe Vera, dont il a appris la douce efficacité dès son arrivée en Afrique du Sud à la fin du XIXe siècle. Personne ne doute de l’importance de la lumière pour notre bien-être. Notre production de vitamine D dépend en grande partie
du nombre de rayons lumineux en contact avec notre peau.

Comme expliqué précédemment, la longue période de croissance de cette plante dans les zones ensoleillées permet le stockage de la lumière à un degré inégalé, d’autant plus que ses composants sont parfaitement protégés par sa peau. Il est toutefois naturel d’utiliser le soleil stocké dans le gel d’Aloe Vera. Les personnes capables de percevoir les auras signalent des changements positifs chez les personnes observées, après l’ingestion de gels d’Aloe Vera d’excellente qualité. C’est un domaine de la vie qui n’est pas accessible à tous ou compréhensible par tous. Dès que nous aurons accepté l’idée que tout est énergie dans l’univers, nous trouverons tout à fait logique que les apports alimentaires modifient inévitablement notre propre champ d’énergie.

Plus que jamais, cette plante nourrit l’homme depuis des milliers d’années et l’aide à préserver sa santé tout comme sa beauté. Une plante si vieille qu’elle en devient tendance !😜

Avoir bonne mine

Elle est clairement reine dans le domaine de l’anti-âge car vous n’êtes pas sans savoir
que le vieillissement est avant tout un dessèchement.
Notre peau apprécie le gel par voie interne sous forme de boisson et par voie externe en application sur la peau. Nous soignons ainsi quotidiennement environ 2 m² de peau dont le poids moyen est de 14 kg. La peau est notre plus grand organe. Il convient donc de rappeler qu’une consommation simple et régulière d’aloès humidifie, raffermit et favorise l’irrigation sanguine de la peau et rend certaines lotions corporelles totalement superflues.
Connue pour ses propriétés apaisantes, nutritives et régénératrices pour la peau, elle offre également les mêmes soins à nos muqueuses internes. Notre intestin est nourri et aidé dans son mouvement donc son transit. Cela constitue la base d’un nouveau modèle d’alimentation et d’une activité physique réussie avec un poids stable.
Pendant une période de détoxification, vous accorderez une grande place, en toute confiance, au gel d’Aloe Vera dans votre alimentation. Prévoyez 90 à 120 ml en deux à trois prises par jour, pur ou coupé avec de l’eau …
pas de jus de fruit => exit le sucre.

Tout un process

Il existe différents procédés pour extraire le gel de l’intérieur des feuilles. Le gel extrait par filetage manuel est préférable dans tous les cas, car ce procédé n’utilise pas de processus chimique dont la tâche est d’extraire artificiellement l’aloïne contenue dans l’écorce foliaire.

Le séchage par pulvérisation ou congélation

C’est une variante très répandue car elle est bon marché. Le gel est déshydraté. Ces concentrés secs seront à nouveau dilués avec de l’eau. De nombreux fabricants utilisent des extraits secs, vu les frais de transport réduits et la conservation durable de la poudre. Une boisson qui résulte d’un mélange d’eau et de poudre n’est absolument pas comparable au gel d’Aloe Vera fraîchement récolté… je ne parle même pas de nutriments ! Perso, je vous déconseille cette consommation.





L’utra flash pasteurisation

Les installations de mise en bouteilles les plus modernes permettent la mise en place d’une procédure spéciale et sûre qui empêche la perte des précieux composants :
la pasteurisation dite HTST
(HTST : High Température Short Time). Le gel est chauffé modérément pendant quelques secondes,
ce qui élimine 99,999 % des microorganismes potentiellement nocifs. Ce procédé exige que l’installation de remplissage fonctionne dans des conditions opératoires stériles. Un gel d’Aloe conditionné dans un Tetrapack donne la garantie qu’il a été traité de cette manière respectueuse. Peu d’installations de ce type existent dans le monde ce qui rend ce process couteux. Moi je l’ai adopté car il assure une excellente qualité sans conservateur avec cet aspect environnementalement responsable.

1)La pasteurisation simple

Il existe la possibilité de chauffer le gel pour le pasteuriser. Pas d’ajout ou de manipulation, toutefois, les composants sensibles et précieux du gel exposés à des températures élevées sont alors dénaturés. Peu d’intérêt nutritifs là aussi…

L’ajout pour conservation

Une autre option consiste à ajouter des substances supplémentaires au gel d’Aloe Vera pour ne rien chauffer. Cet ajout conserve les substances mais amène des éléments indésirables comme l’alcool, sirop, etc…

Soyez vigilant(e) également sur la présence de son latex, l’aloïne qui ne convient pas aux femmes enceintes,
aux jeunes enfants ainsi qu’aux personnes souffrant du syndrome du côlon irritable, d’ulcères,
de troubles cardiaques ou rénaux. Un produit se choisit par rapport à cette présence ou non.
Dans le cadre de cette procédure, les écarts de qualité sont très importants sur le marché. L’acheteur soucieux
de sa santé n’a plus d’autre choix que de dissocier les marques des produits en choisissant la méthode
et le fabriquant qui méritent réellement sa confiance.

Je teste

Je vous recommande de tester différents gels à l’Aloe Vera sur une période un peu plus longue, de deux semaines environ et de laisser place à votre intuition ainsi qu’à votre observation. Votre choix sera orienté vers des fabricants aux exigences élevées en matière de fourniture de produits. Cette exigence aura toujours un coût.
Faire des économies est une mauvaise décision.
Laisser tomber l’achat de curiosité à bas prix qui donnera du sens ou non à un possible effet placebo.

Voici un moyen très simple de vérifier la pureté du gel d’Aloe Vera : observez-le dans les moindres détails. Goûtez-le. Son aspect est-il jaunâtre ? Très bien. Son goût est-il clairement amer, comme celui de l’Aloe Vera ? Ou voyez-vous un liquide transparent et léger, éventuellement au goût de citron ou de miel ?
Autre point et non des moindres : les fabricants doivent acheter le label bio. En effet, il reste secondaire. Aujourd’hui, moi je me fixe sur des labels de qualité dans le secteur alimentaire que l’on ne peut pas acheter, mais qui sont exclusivement décernés avec objectivité et en toute indépendance. Le marché du bio est un marché en pleine croissance avec des exploitations variées et certains fabricants trompent leurs clients avec des désignations telles que « culture biologique » ou « Aloé Vera français ».
Tout ceci n’est qu’enchantement car il ne dit rien de la qualité de la culture,
du stockage éventuel pendant des semaines,
de la transformation rapide ou de la stabilisation délicate de la plante.


Autre exemple :  Il est fort probable qu’un fabricant de produit
utilise les directives de l’UE à son avantage
et ne déclare pas l’eau comme additif (Aucune loi ne l’y oblige)
Le produit affichera « 100% jus d’Aloe Vera ». Un coup d’œil aux ingrédients révèle alors la vérité,
c’est-à-dire « 8% d’Aloès concentré »… Oui c’est fatiguant de tout scruter.
Alors un conseil plus il y a d’écrit, méfiez-vous.
A vous de vous poser les bonnes questions. En tant que consommateur, vous choisirez le type de conservation que vous préférez. La décision vous revient. Vous devez absolument retenir une chose : l’appellation « 100% d’Aloe Vera » semble être une déclaration séduisante mais qui cache peut-être des détails indésirables lorsque vous l’aurez décryptée. En tant que praticienne en naturopathie, mon rôle est de vous conseiller et de vous (ré)apprendre le vrai goût des choses. Notre palais n’est pas habitué… C’est normal

De l’aloès partout avec moi

Porter une plante d’Aloe Vera dans son sac à main est tout aussi irréaliste que peu pratique, même si cette idée parait séduisante pour parer à toutes les situations. Lorsque nous vivions sur l’île de la Réunion, c’était pratique car on pouvait en retrouver un peu partout en terre. Le gel d’Aloe Vera a toutefois sa place dans son sac, dans son portefeuille voire même dans son frigo. Il existe un tas de bonnes raisons. Une mésaventure en cuisine, un coup de fraîcheur et d’hydratation pour la peau à portée de main…autant de merveilleuses possibilités d’utilisation. Vivant au bord de mer, c’est un essentiel pour mon front et mon nez bien souvent exposé. Mais pas que ! En tant que maman, c’est un essentiel.

Une mauvaise chute sur des cailloux, un choc ou une piqûre d’insecte…Il vous suffira d’appliquer une couche épaisse de gel sur la peau de la zone affectée. La fraîcheur du gel apporte une sensation agréable et pour la personne concernée, en l’occurrence votre enfant, la blessure s’estompe rapidement. Pour mon mari sportif, en cas de coup, de torsion d’une articulation ou d’éraflure de la peau, il applique une noix sur la zone concernée. Absorption à observer et mieux-être garanti !
Saviez-vous qu’Alexandre le Grand a soigné les blessures de ses soldats et favorisé la cicatrisation grâce à l’aloès.
Je vous laisse constaté lorsqu’une feuille est coupée avec un couteau = cautérisation rapide et efficace.

Sport et Aloé Vera

La liste de Cologne cite les gels d’Aloe Vera de certains fournisseurs. Pour cela, ils ont obtenu la certification de l’absence totale de substances dopantes, et tout sportif de haut niveau peut ainsi le consommer sans crainte durant les compétitions.
Le riche gel d’Aloe Vera est rapidement métabolisé, atteint toutes les cellules et leurs centrales, les mitochondries en un temps record. Il augmente ainsi la production d’énergie sans affecter la digestion ni exiger un travail supplémentaire au corps. C’est particulièrement précieux pour les sports d’endurance tels que la course à pied, le cyclisme, la natation et les longues compétitions. Parallèlement, la compensation, pour garder l’équilibre hydrique, est immédiate.

A la maison, c’est simple tout le monde consomme

D’après notre expérience, l’instinct des enfants semble très développé en matière de nourriture. Mes fils consomment avec plaisir leur boisson à l’Aloe Vera lorsqu’ils en ressentent le besoin,
ou bien ils l’ignorent quand ils se sentent remplis d’énergie.

Tous les produits appliqués à l’homme s’appliquent sans restriction aux mammifères tels que les chevaux, les chats, les chiens, les cochons d’Inde, etc. Les professionnels passionnés d’Aloe savent aussi comment gâter et soutenir leurs animaux grâce aux bienfaits de la plante.

Ma maison quand elle est habitée par cette plante décorative et dépurative.
Rappelez-vous que l’Aloe Véra est une plante et qu’il faut faire preuve de patience dans son utilisation au quotidien ce qui signifie qu’il se peut que vous ne ressentiez pas des effets rapides dans votre corps…
N’ayez pas de crainte à l’utiliser et ne vous souciez pas trop du dosage. S’il s’agissait d’un autre jus de légumes, la question ne se poserait pas ! Le conseil que je peux vous donner c’est d’amener sa prise interne avec douceur, observation et de manière progressive…
Que votre corps vous dise : « Tiens tiens c’est qui, c’est quoi ce nouveau ? »

Dans ma clientèle, il m’est arrivé d’avoir des personnes intolérantes, certaines massivement liées à la mauvaise qualité de produit et d’autres à de très rares intolérances à la famille des liliacées. J’aime utiliser cette plante dans mon approche naturopathique car elle révèle bien souvent la partie du corps qui dysfonctionne, comme un indicateur.

En cas de doute, demandez conseil à un spécialiste. Il existe désormais de nombreux fournisseurs dans ce domaine. La recherche d’un distributeur direct est la meilleure solution. Il fabrique ses produits à l’Aloe Vera de qualité supérieure à proximité immédiate de ses propres plantations. Les personnes en relation directe avec ces entreprises s’informent à titre personnel et prennent le temps de conseiller les particuliers (production verticale). Il est à remarquer que les magasins spécialisés dans la vente à prix réduits agissent généralement de façon contraire quant à l’information et à la qualité des produits spécifiques.

Prenez bien soin de vous et appréciez, découvrez les bienfaits de cette plante*
Liens et lectures utiles :


Vous pouvez consulter notre site internet Oya marketing ici : https://oyamarketing85.fr/

Les conseils contenus dans cet article résulte de mon expérience personnelle et des conseils prodigués dans le cadre de mon activité professionnelle. Ils ne remplacent pas un avis médical compétent.