Le navet

Le navet

Le navet est un ingrédient typique de la cuisine d’hiver. Son goût légèrement relevé ajoute une note étonnante voire indispensable aux potages, bouillons de légumes et tous plats mijotés surtout quand ils sont dans une bonne vieille cocote en fonte. Ouiiii vous aussi, je suis sûre que vous voyez ce dont je parle. Je ne vous parle même pas de cette odeur si caractéristique …hummmm que de souvenirs !  

Un peu d’histoire

A l’époque, nous mangions beaucoup de navets car c’était un légume de la terre, bon marché. Quand la pomme de terre a débarqué dans les cuisines, les navets sont peu à peu tombés dans l’oubli. 

Ces dernières années, ils réapparaissent de plus en plus dans nos assiettes. 

Petite, je détestais ce légume oublié au goût à la fois terreux et piquant. Je l’ai toujours vu dans des potages, potées, et je le laissais toujours de côté sauf quand je croyais qu’il s’agissait d’une pomme de terre et que je m’étais faite avoir😖.

Les bienfaits du navet

Le navet est riche en fibres et est une véritable source de vitamine C. Si vous voulez en bénéficier pleinement je vous conseille de le consommer cru. Oui oui cru ? Autant je le détestais petite que je l’ai redécouvert en salade et qu’aujourd’hui je le mangerais comme une pomme surtout quand ils sont tout frais du jardin. A la fois faible en calories et riches en antioxydant, il apportera une note colorée à vos assiettes. Source de cuivre cru, le navet participe à la formation de l’hémoglobine et du collagène. Parfait ! 

Pour ce qui est des fibres, si vous êtes sensibles intestinalement, je vous invite à le consommer cuit, bien mijoté. Il en sera plus assimilable et moins irritable. En effet, le navet stimule le transit intestinal. Véritable source de minéraux, ce petit bulbe riche en potassium, et magnésium contribuent à bien des fonctions au sein de notre organisme : digestion, développement osseux, système immunitaire, …

  • La vue : ses couleurs doivent être vives, sans tâches brunes et avec ses feuilles bien vertes (idéalement, c’est comme les carottes) .
  • L’odorat : le navet doit dégager une odeur légère, ni forte ni piquante.
  • Le toucher : évitez les navets trop gros, ils peuvent être durs et creux.
  • Le goût : le navet se mange aussi bien cru que cui

Couscous coloré aux navets et falafels

Je vous invite à aller au marché, choisissez vos navets, testez les couleurs et qui sait peut-être que vous en planterez dans votre potager 😉

naturoya@gmail.com
https://berenice-cosson.fr
Prenez RDV avec moi sur Medoucine.com


Partager l’article sur Facebook :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *