Et si nous prenions un peu de hauteur…

Et si nous prenions un peu de hauteur…

Nous attaquons notre 3e semaine de confinent et chacun de nous le vit, l’active à sa façon.  

Nombreuses sont les personnes aujourd’hui confinées chez elles en télétravail ou en chômage partiel mais n’oublions pas les personnes qui sont acteurs de notre quotidien aussi bien dans le soin que dans le cheminement et l’approvisionnement de nos éléments-ressources.  

Merci…

Cet article n’a pas pour but de dire de ce qui est bien ou mal mais simplement de voir les choses avec une certaine hauteur comme si nous étions un oiseau (qu’est-ce qu’il est bon d’ailleurs les entendre chanter…🐧), un drone ou bien encore une image satellite.

Et si nous commencions de très très haut : 

Quand les effets du Covid-19 se voient depuis l’espace

Les images satellites de la baisse de la pollution atmosphérique en Chine nous ont tous marqué. 

En effet, elles illustrent bien à quel point les activités humaines ont un impact sur la qualité de notre air, comme l’explique Carole Danien pour The conversation France.

Ces effets sont directement liés à une diminution des activités économiques et de transport.

Le trafic routier par exemple, a été réduit de 80% et les premiers résultats n’ont pas tardé : le dioxyde d’azote (NO2), polluant émis par le trafic routier, observe une diminution importante de ses concentrations. Confinement oblige, les trajets en voiture se font rares ; c’est notamment le cas du célèbre “domicile-travail”, considéré comme l’habitude la plus polluante. 

Si pour l’heure, seuls les effets liés à la réduction du trafic routier sont officiellement connus, d’autres analyses sont en cours pour évaluer précisément l’impact de la chute des activités économiques, notamment dans l’industrie ou l’agriculture.

Mais la copie n’est pas parfaite pour autant. Si la baisse des activités économiques, professionnelles ou encore liées au trafic routier est réelle, il y a un revers : les consommations polluantes des ménages ont augmenté.
Ehhhh ouiii, nous traversons une période frileuse où nous restons confinés …bien au chaud ! De ce fait la consommation de chauffage augmente.

La prise de conscience de l’après🙈🙉🙊

D’autre part, si l’embellie ponctuelle de la qualité de l’air peut réjouir, il est toutefois difficile d’imaginer qu’elle se poursuive sur le long terme. Les spécialistes s’accordent à dire que sa dégradation reprendra à peine le confinement sera levé. 

Pensez néanmoins que la qualité de l’air intérieur doit également être préservée.  En cette période de confinement où chacun reste cloîtré chez lui, veillez à vous préserver d’une autre forme de pollution. En effet, la pollution domestique pouvant provenir des meubles, peintures, sols, manières de cuisiner, ventilation ou encore du radon, ce gaz radioactif présent dans certaines régions.

 « Pensez à renouveler l’air en ouvrant les fenêtres trois-quatre fois par jour »

Le confinement au sein des villes…vu du ciel

Nous avons du mal à le croire… absence de bruit et de mouvement, nous voyons nos villes autrement. Nouveau film de science fiction… Quand arrive Will Smith ? 😆Nos villes se présentent sous un autre angle avec pour certaines la mise en avant de leurs trésors architecturaux alors que le mot agitation ne fait plus partie du vocabulaire courant. 

Vous l’aurez compris, par un simple recul, cette hauteur permet de vraiment modifier notre perception de l’événement afin de transformer in situ ou à posteriori nos réactions et ainsi d’intégrer peu à peu de nouveaux comportements.
Nécessité ?  Il est vrai que prendre du recul, et donc de la distance, par rapport à un événement est souvent indispensable mais pas toujours suffisant. Pourquoi ? Tout simplement parce que si ce recul permet de mieux analyser la situation, de faire le point, il ne permet pas fondamentalement de changer de perception. Il devient alors nécessaire de prendre plutôt de la hauteur afin de modifier totalement le point de vue au sens premier du terme et du coup de prendre en compte l’ensemble de la situation.

Cette hauteur de vue va changer votre manière d’appréhender les choses. Bien entendu, cette gymnastique de l’esprit n’est absolument pas naturelle, ce sera sans doute un peu compliqué au début.  Je vous invite à vous entraîner à voir les choses autrement…Lors d’un moment de calme et de tranquillité, donnez à votre cerveau des scènes et des images différentes de ce qui se diffusent actuellement. Sans être pour autant hors réalité. En prenant cette habitude vous verrez que progressivement vos modes de comportement vont changer. Vous serez de moins en moins dans la réaction (résultats de nos émotions brutes) et de plus en plus dans la réponse fruit d’une émotion passée au filtre du raisonnement.

Enfin, ce sera via l’olfaction que je vous emmène. Pour cela, je vous conseille l’huile essentielle de Laurier noble , laurus nobilis*

Du Laurier 😆… Eh ouiii. Retournons le temps d’un instant au colisée justement à l’époque de la Rome antique et la fameuse couronne de Laurier de notre ami Jules César ! Symbole de triomphe par excellence, la couronne de lauriers est depuis des siècles perçue comme un des attributs incontournables de tout empereur romain. Comme pour bien d’autres traditions, revenir aux sources équivaut à remonter à la Grèce antique.
À l’instar d’autres arbres, le laurier occupe une place importante dans la mythologie grecque. Selon cette dernière, c’est Éros, Dieu de l’amour, qui aurait déclenché une suite d’événements qui explique la place qu’occupe le laurier aujourd’hui dans le monde.

Sculpture représentant Jules César

Ainsi, selon la légende, alors qu’il s’entraînait à l’arc, Éros aurait été moqué par Apollon (Dieu des arts et de la poésie) qui lui aurait reproché son manque d’habileté et de grâce dans cet exercice.
En guise de vengeance, le Dieu outragé lui envoya une flèche d’or qui rendit Apollon fou amoureux de Daphné (fille du Dieu Pénée). Celle-ci, quant à elle, reçut une flèche de bronze qui la rendit hermétique à toute notion d’amour.

C’est ainsi qu’Apollon poursuivit Daphné en vain pendant une longue période ; mais un jour où elle fut sur le point d’être attrapée, elle supplia son père de la sauver. Celui-ci s’exécuta en la changeant en laurier, allusion au sens de son prénom (en effet, Dáphnê signifie “laurier” en grec).

Devant le fait accompli, Apollon décida néanmoins qu’il vénèrerait cet arbuste pour l’éternité, en lui consacrant des poèmes et des dithyrambes mettant en exergue ses attributs triomphaux.

En souvenir de ce mythe mettant en scène le laurier, les Romains adoptèrent donc les feuilles de cet arbuste comme symbole de triomphe. Tressés en couronne, elles furent d’abord portés par les généraux, les héros et même des poètes.

Aujourd’hui, ce passé est transmis par l’héritage de certains mots et expressions comme “lauréat”, “baccalauréat”, ou encore “couronné de laurier”.

Son huile essentielle infiniment complexe comprend un nombre assez impressionnant de familles moléculaires. D’un aspect psycho-émotionnel, elle renforce la confiance en soi et facilite la communication. Elle améliore la communication verbale, notamment lors des conflits => ” je prends de la HAUTEUR “

Notez qu’à l’image de ses racines qui ne pourrissent pas s’il est coupé à ras le sol, le laurier restaure la force vitale nécessaire à la poursuite d’une idée😉.

Puissante antivirale, cette huile essentielle aura une double action. En diffusion alternée (pas continue) dans votre maison, de par son spectre d’action extrêmement large (anti-infectieux, expectorant, antispasmodique, assainissant, décontracturant…) cette plante symbolisant le succès et la gloire depuis l’Antiquité vous sera utile dans toute démarche de réussite. 

Frottez une goutte à l’intérieur des poignets et cela vous donnera un coup d’énergie pour la journée. Idéal en période de baisse d’énergie et de moral

Prenez bien soin de vous 🌿

Bérénice

*Pas de contre-indications aux doses physiologiques et thérapeutiques, attention néanmoins à la présence d’eugénol pour la femme enceinte et allaitante. Tenir hors de portée des enfants.  Sensibilisation de type allergique possible liée à certains composés naturels des huiles essentielles chez certaines personnes sensibles, surveillez les réactions indésirables et arrêtez immédiatement toute inhalation ou diffusion. Le cas échéant, consultez un médecin.


Partager l’article sur Facebook :

Une réponse

  1. Debriffe dit :

    Article excellent ! Partageons sur LinkedIn sur Twitter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *